miércoles, 21 de diciembre de 2011

Relatos de Navidad .... con mucha imaginación y creatividad !


Me llamo Margarita Díaz , soy una de las dos profesoras de Francés de la EOI de Luarca. Me complace ofrecerles los relatos de Navidad compuestos por mis alumnos de 2ºNB , de 1ºNI y de 2ºNI ...
Todos mis estudiantes son unos "artistas"
Aquí os los presento :
 
 Isaac Cernuda Rubio     1º NI

UN CONSULTANT TRÈS PARTICULIER

Ce jour-là de décembre il faisait froid dans la consultation de Madame Chavanel à Paris. C’était une psychologue importante, avec une grande réputation dans son métier. À ce moment, elle était en train de boire un café crème. Elle aimait s’asseoir sur son vieux canapé, où ses patients lui parlaient de leurs peurs et tristesses.
À l’extérieur, il avait commencé à neiger, pendant que les gens faisaient leurs achats de Noël. Tout à coup, Madame Chavanel a entendu un bruit. Á la porte de sa consultation il y avait un vieil homme habillé en rouge avec une longue barbe.
— Qu’est-ce que vous voulez, Monsieur ?, a-t-elle demandé
—Je veux parler avec Mme. Chavanel, a répondu le vieux.
—C’est moi. Et bien, asseyez vous et racontez moi, s’il vous plaît.
 Alors, l’homme a commencé à parler avec une voix profonde.
—Je suis très démoralisé avec mon travail. Je ne peux pas manger, je ne peux pas dormir, et je suis en train de perdre ma longue barbe. Qu’est-ce que je peux faire ?
—Bien, je pense que vous êtes très accablé et stressé. Vous devez sans doute prendre des vacances.
—Mais, ce n’est pas possible. Ces jours-ci sont très importants pour mon travail.
—Je suis désolée, Monsieur. Vous devez choisir entre votre emploi et votre santé.
—Bien, je pense que je choisirais de continuer avec mon travail. C’est très important pour l’humanité. Je dois donner du bonheur.
Mme. Chavanel a ouvert les yeux. Elle était dans son lit. Elle avait eu un rêve très étrange.
..................Mais sur le parquet, il y avait une tasse à café cassée.
……………..À l’extérieur, il neigeait.
………….....Sur le trottoir, elle a pu voir un traîneau avec des rennes, et un vieux qui marchait vers le magasin de jouets.

Sandra  Felix  Braña        1º NI

LES TROIS ROIS MAGES
Le six janvier est déjà là, il ne manque qu’un mois. Tout le monde va dans les magasins acheter des cadeaux pour toute la famille et moi :
Je vais vous raconter une histoire…
Quand j’étais petite, je pensais qu’il avait trois Rois Mages qui venaient chez-moi pour me laisser des cadeaux à côte de mon arbre de Noël.
Un mois avant la date, ma sœur et moi avions mis l’arbre près de la cheminée, il était plein de décorations et nous avions écrit la lettre aux Rois Mages. J’étais très inquiète parce que j’aimais beaucoup les jouets et ma mère me disait : veux-tu choisir seulement deux cadeaux !!! Les Rois doivent porter des millions de cadeaux à des millions d’enfants !!
Moi, j’étais triste, mais ma mère avait tout à fait raison … En plus, je n’avais pas besoin d’avoir tous les jouets que je désirais.
J’ai donc donné ma lettre à ma mère. Elle la donnerait au facteur des Rois. Finalement, j’avais choisi une poupée noire et un wagon plein de jouets pour pouvoir le porter. J’étais très contente de ma décision. Ma sœur, au contraire avait choisi une poupée blanche et un autre wagon de jouets.
C’était déjà le soir où les Rois venaient. Ma sœur, et moi, nous étions nerveuses dans notre chambre...soudain nous avons vu une ombre passer. Nous sommes sortie et avons vu des cadeaux à côte de l’arbre comme tous les ans. On a appelé notre mère qui avait l’air vraiment étonné de notre vitesse. Elle nous a dit : Demain vous pourrez jouer mais maintenant c’est l’heure d’aller  dormir, voyons !  
Nous étions à cette époque, très sages et nous sommes allées nous coucher. Le lendemain, nous avons joué toute la journée.
Nous étions très contentes !
 Merci maman!

Jesús Fernández    1º NI

POURQUOI?

Un soir du mois de décembre le grand-père Pierre et son petit-fils Michel se promènent dans les rues de leur ville.
Le sapin et l’éclairage de Noël sont allumés. Partout il y a des affiches avec des messages de paix et de bonheur, qui invitent les gens  à faire  des achats et à consommer.
Les gens ont l’air d`être contents. Ils se saluent, ils se souhaitent bonne année et ils se désirent la paix et le bonheur. Pour Michel c’est surprenant l’attitude du monde.
Il demande à son grand-père: pourquoi à cette époque nous nous souhaitons la paix et le bonheur?
-Parce que c’est la coutume  et la tradition ! lui répond son grand-père
-Bien ! réplique, Michel. Mais…. si tout le monde paraît aimer la paix et le bonheur pourquoi les conflits existent-ils? Pourquoi il y a beaucoup de guerres dans le monde? Pourquoi à cette époque tous nous avons le propos d’être meilleurs? Pourquoi à cette époque nous sommes pleins de bonnes intentions au sujet des autres? Pourquoi nous n’avons pas les mêmes intentions pendant toute l’année?  
Le grand-père  n’arrive pas à croire ce que son petit-fils lui dit et il lui répond tout de suite:
- Nous nous oublions de nos bonnes intentions. Mais….s’il n´y a pas de paix, c’est à cause de notre égoïsme et de nôtre manque de solidarité, de justice et de respect envers les autres.
 La paix commence par le respect entre les parents et les enfants…..entre les familles, entre les amis, entre les voisins
La paix c’est le respect entre les nations.
La paix c’est le respect entre les religions.
La paix c’est le respect entre les cultures différentes.
La paix c’est  le respect entre les races différentes aussi.
Sans le respect il n’y a pas de paix……Tu me comprends mon petit?
- Bien sûr !!l lui répond Michel
Cette année je vais commander aux Rois Mages et au Papa Noël des tonnes de respect, du sens commun et de la paix, pour partager avec tous les pays !! Ainsi on finira avec les guerres
Son grand-père ne dit plus rien. Mais il pense….l´innocence et la bonté appartiennent aux petits enfants !!!

Justo Morata   1º NI

LE PARAPLUIE NOIR

Quand j’étais un enfant, les nuits et les jours semblaient être eux-mêmes: noirs. Je ne savais pas pourquoi, surtout les femmes, étaient habillées en noir et même les parapluies tous étaient noirs, comme si l'arc en ciel n'existait pas, comme si quelqu'un avait volé la vie.
J'aimais encore bien Noël, parce qu’on y voyait quelque chose de différent au reste de l'année, je ne savais pas quoi; c'était peut-être les chansons de Noël que j'écoutais à l'église; c'était peut-être que la main du Bon Dieu ouvrait un peu de ciel..., mais les gens étaient plus contents.
Noël, dans mon pays, ce sont peut-être, les vacances les plus longues de l´année,  les plus longue du monde, aujourd'hui comme hier. Les fêtes commençaient avec la loterie, presque mi-décembre, et finissaient après la fête des Rois, et nous, les enfants étions heureux, parce que tout le monde semblait s'oublier de nous et c'était la meilleure chose qui  pouvait nous arriver. Nous en profitions.
En ce temps-là, il neigeait tous les hivers et il pleuvait…. il pleuvait à torrents. C'est pour ça que quand la pluie tombait, nous avions un gros problème, parce qu´ il n'y avait pas de parapluies. Le parapluie, c'était celui de chaque maison, il n'y en  avait qu´un. Quand il y  avait plusieurs parapluies dans une maison, on disait que cette maison était riche. Mais il n'y avait pas de parapluies, ni de chaussures, ni de vêtements, ni de la nourriture... Il n'y avait rien, rien du tout  C'étaient des temps difficiles. Ç´est ce qu´on disait, ...comme aujourd'hui.
Nous, les enfants, quand la pluie était forte nous mettions un sac de patates sur la tête pour aller à l'école et ne pas être mouillés; c'est pourquoi je désirais comme un trésor d'avoir un parapluie. Quand j'écrivais ma lettre aux Rois, je le leur ai commandé,… le parapluie. Il faut dire que la seule fête que nous souhaitions c'était celle-ci.
Quand les Rois sont arrivés pendant la nuit, je dormais comme un roi et le lendemain je me suis levé sans enthousiasme, parce que les pauvres  Rois, ils, n’avaient jamais des jouets quand ils arrivaient chez nous............................................................................ Mais……………………………………………………………Quelle surprise!
Entre les modestes cadeaux (des chaussettes, un missel, peut-être, parce que nous tous étions profondément catholiques à cette époque là) il y avait.quoi?............................
Un parapluie, un joli et petit parapluie noir! Mais, comme s'il s'agissait d'une malédiction, la pluie, elle, s'est arrêtée pendant très longtemps. J'ai pensé que jamais je n´étrennerais le petit et joli parapluie noir.
De toute façon, cette année, j'ai eu les fêtes de Noël les plus joyeuses de mon enfance grâce à mon petit parapluie noir. Quand je m'en rappelle, une larme capricieuse menace de  s'échapper.


Juan Rodríguez Súarez     1ºNI

Une histoire de Noël

Il y a longtemps, un groupe de jeunes décidait de partager quelque chose de la joie de Noël. Ils avaient entendu parler de l'existence de plusieurs enfants qui étaient malades et qui devaient passer ces jours là  à l'hôpital. Alors l'un d'eux s´est déguisé en Père Noël .Tout de suite ils ont acheté quelques cadeaux, les ont enveloppés et ils sont apparus par surprise à l'hôpital pendant la Nuit de Noël.
Les enfants ont fêté la visite du Père Noël !!;
Quand le groupe d'amis  a fini la distribution des cadeaux et de chanter les chants de Noël, tous les yeux étaient pleins des larmes. Grâce à cela, les jeunes ont décidé qu'ils représenteraient le rôle du Père Noël chaque année.
Et année après année ils ont tenu leur promesse.
Mais  la quatrième Nuit de Noël, après avoir réaliser la ronde habituelle, le Père Noël a révisé son sac et a découvert que quelques jouets  étaient encore là. Les amis se sont donc réunis pour délibérer et pour décider ce qu'ils feraient. Quelqu'un a mentionné l'existence d'un hameau misérable près des environs, où vivaient quelques familles terriblement pauvres.
Par conséquent, le groupe a décidé d'y aller, en pensant que le nombre de familles serait de trois tout au plus. Mais quand ils sont arrivés là, le groupe pouvait voir beaucoup de gens alignés des deux côtés de la rue.
Il s'agissait d´enfants; plus de trente enfants attentifs. Quand ils ont arrêté la voiture dans laquelle ils arrivaient, les enfants se sont rapprochés en courant. Il était évident qu'ils avaient été là toute la nuit en attendant patiemment l'arrivée du Père Noël.
Le groupe est resté déconcerté. Le Père Noël savait qu'il n'avait pas de jouets suffisants pour tous ces enfants , alors il a décidé de donner les jouets qu'il avait aux plus petits et une fois terminés, il pourrait expliquer ce qui s'était passé aux plus grands.
À mesure que chaque enfant s'approchait, le Père Noël remuait  l'intérieur de son sac, et, par miracle, il trouvait un cadeau chaque fois qu'il mettait la main dans le sac. Finalement, chaque enfant a reçu son jouet. Le Père Noël a regardé à l'intérieur de son sac. Il était vide, aussi vide qu´il aurait du être vingt-quatre enfants avant.
Très soulagé, le Père Noël a lâché un : "Ho, ho!" et il a dit au revoir aux enfants. Mais quand il était en train de monter dans la voiture, il a entendu  un des enfants qui s´exclamait :
- Père Noël, attend!
Derrière les arbres, deux petits enfants sont apparus… ils s´étaient endormis…
Cette fois le Père Noël était sûr de n'avoir plus de jouets et que le sac était vide. Mais quand les enfants se sont rapprochés, le Père Noël a recommencé à mettre la main Dans le sac. Et, comme par magie, il y avait encore des cadeaux.


Soraya  Súarez  González   1º NI

DES RÊVES

Il y a longtemps, il y avait un petit garçon qui rêvait toujours de Noël. Il s’appelait Frédéric et avait six ans. Il habitait dans une petite maison au milieu de la forêt avec sa grand-mère. Celle-ci était une personne âgée qui était très malade. Ils n’avaient pas d’argent pour acheter des cadeaux, alors ils ne pouvaient pas célébrer Noël.
Une nuit que Frédéric dormait, un bruit l’a réveillé. Il s’est levé et il a ouvert la porte de sa chambre. Quand il a allumé la lampe, il ne pouvait pas croire ce qu’il était en train de voir.
Il y avait un énorme sapin de Noël plein de lumières en couleurs dans la salle à manger, beaucoup de cadeaux en face de la cheminée, des bonbons sur la table…
Frédéric est allé dans la chambre de sa grand-mère. Celle-ci lui a demandé:
-Frédéric, qu’est-ce qui t’arrive?
Il lui répond:
- Il n’y a  aucun problème. Noël est arrivé!
Sa grand-mère croyait qu’il était fou mais quand elle s’est levée, elle a dit:
- C’est incroyable! C’est le meilleur Noël que j’ai jamais eu.
Ils ont commencé à ouvrir les cadeaux. Il y avait tout ce qu’ils avaient toujour rêvé: un manteau et des chaussures pour la grand-mère, un chapeau et un pull pour Frédéric, beaucoup de jouets et de nourriture...et le plus important :des médicaments pour la grand-mère
Les gens disent que si tu penses beaucoup à quelque chose, elle se fera réalité. C’est ce qui leur est arrivé à Frédéric et à sa grand-mère.


 Alejandra Gómez Álvarez       2º NI

BONJOUR PÈRE NOËL

Une fois chaque vingt millions d’années,  quand la lune est pleine,  un petit ours sort de son rêve.  L’histoire dit que cet ours est le premier animal du monde.  Dieu lui a donné la vie éternelle, mais celui-ci a commencé à tout  détruire, alors  Dieu l’a puni ; il ne pourra sortir qu’une fois chaque vingt millions d’années.
 Quand l’ours sort, il a une force très grande, et seulement une personne peut aider le monde, et cette personne est Damien…
-Mamie mamie!  Où es-tu?
-Ici mon petit enfant! Qu’est ce que tu veux?
-Ce soir, j’ai eu un rêve…
-Quel rêve Damien?
-Un ours…
-Oh mon dieu! Attend…  Une histoire dit, qu’une fois chaque vingt millions d’années  une personne doit sauver le monde d’un ours, qui sort de son rêve… et tu dois le faire…
-Mais… pourquoi mamie? J’ai seulement dix ans,  je ne peux rien faire!
-Oui mon petit, cherche dans ton cœur. Il manque deux jours pour le faire, seulement…
-Mais je n’ai pas le temps!
-Damien, c’est très important, tu dois aller dans la forêt, chercher une inscription, et lire tous ses mots, tu pourras voir alors comment faire pour que l’ours ne sorte pas.
-Je vais y aller maintenant mamie! À bientôt!
-Bonne chance, mon petit!
Damien, a cherché le document pendant six heures, mais il ne l’a pas trouvé, et quand il était en train de rentrer à la maison, il a vu une lumière.
-Qu’est-ce que c’est?
Il l’a examiné et… voilà! C´était l’inscription! …. Damien a lu:
“Avec un costume rouge tu dois faire beaucoup d’animaux en bois, et les distribuer dans toutes les maisons du village la nuit au tout le monde dîne en famille.”
-C’est dans deux jours, comme mamie a dit! Je dois aller chez moi, et commencer mon travail.
Damien, avec sa mamie commence la taille des petits animaux; ils ont travaillé pendant deux jours, toute la journée et toute la nuit, mais finalement ils ont fini…
Cette nuit, Damien a distribué cinquante-deux animaux en bois, il est descendu par la cheminée  et les a laissés à côté de l’arbre de la fête.
Damien a terminé son travail, et le soleil est en train d´ apparaître…
-Mamie! J’ai  fini mon travail! J’ai sauvé le monde!... Mamie! Où es-tu?
-Ici Damien!
La mamie de Damien était dans son lit… elle avait mauvaise mine…
-Mamie! Tu es bien?
- Damien, mon travail ici est fini…
-Mamie! Où tu vas?
-Au ciel Damien…
La mamie de Damien a commencé à disparaître… et à sa place, le petit ours de son rêve est apparu.
Damien ne sait pas quoi dire…
-Damien, je suis ta mamie, et aussi l’ours de ton rêve… tu as sauvé le monde, et à partir de ce moment, tu dois faire des cadeaux aux enfants de tout le monde… pour faire ça, je te donne l’immortalité et  la magie.
Damien, maintenant est le Père  Noël, il a un important travail tous les ans: donner du bonheur  à toutes les familles.
                                                                           

Ana Martínez Mozas  2º NI

L'erreur de Noël

 Je suis dans ma chambre et je réfléchis… Que vais-je commander au Père Noël ? L’an dernier je lui avais commandé un vélo et j’ai eu des gants de boxe. Une paire de gants de boxe pour une fille ?
Evidemment le Père Noël a beaucoup de commandes et je lui pardonne cette petite erreur de livraison…
J’aperçois soudain un oiseau. Il vient de se poser sur le rebord de la fenêtre et tape du bec sur le carreau. Intriguée j’ouvre la fenêtre… L'oiseau me regarde avec ses  petits yeux malicieux et s’adresse à moi…
- Excuse-moi pour l’an dernier… Je me suis trompé !
L'oiseau bondit soudain dans ma chambre et se transforme en Père Noël.
- J’ai donné ton vélo à un petit garçon qui voulait des gants de boxe… Lui aussi a été triste…    Qu'est-ce que tu veux cette année ?
- Un libres et des patins à roulette…
- Il n'y a pas de problème tu auras tout ça ! Excuse-moi j’ai encore du travail… J’y vais…
Alor le Père Noël se transforme  en oiseau et s’envole par la fenêtre.

Lucía Pérez Carrera   2º NI

CONTE DE NOËL

Il y avait un pays où tout le monde était mécontent de son sort parce qu’il avait beaucoup d´injustices.
 -L e médecin disait: “Je ne peux pas supporter cela ! C’est inadmissible que les personnes sans domicile fixe n’aient pas le droit d’être recueillies dans les hôpitaux!”
-Le professeur disait: “Je ne supporte pas tous les problèmes de l’enseignement publique!”
-Le cordonnier disait: “C´est scandaleux que je ne puisse pas payer ma nourriture!”
-Le commerçant disait: “Je n’ai pas de clients. Je ne peux pas vivre sans mes clients! Je ne pourrai pas payer l’enseignement de ma fille”
Tout le monde pensait à ses problèmes mais ils allaient  chacun pour soi.
Les fêtes de Noël s’approchaient et le professeur, le médecin, le cordonnier et le commerçant se rejoignent
Ils étaient très tristes et n’étaient pas d’humeur à rire.
Ils parlaient  toujours de leurs  problèmes…
Soudain, le cordonnier dit: “ Je pense que nous devons travailler ensemble. C’est le mieux!”
Et le médecin ajoute: “Et nous devons être positifs!”
Le commerçant et le professeur disent: “Oui, et nous devons être plus bénévoles!”
Le cordonnier s´exclame: “Il ne manquait plus que nous ne pouvions pas fêter  Noël! Nous allons le fêter et je pense que les bonnes choses viendront si nous sommes contents!
Joyeux Noël!

Laura Rodríguez Vega              2º NI

ROBERT

Robert est  un enfant. Il a seulement cinq ans. Il habite en Suède avec sa mère qui est espagnole et son père qui est suédois.
C’est le mois décembre, il fait très froid et il y a beaucoup de neige. Robert aime la neige. Bien qu’il soit petit, il sait skier parfaitement.
Décembre est le mois où  le Père Noël arrive. Robert, lui, l’attend avec impatience. Mais cette année sera différente. Toute la famille va voyager. La famille va passer les vacances de Noël en Espagne. Robert parle bien l’espagnol et il le comprend aussi. Mais c’est la première fois qu’il voyagera là et de plus en avion. Il est très excité et très nerveux. C’est pour ça qu´il a peur. Il s’en va le 24 décembre et il ne sait pas où  il va trouver ses cadeaux.
Le jour arrive. Robert monte dans l’avion qui commence à voler. Après quelques minutes il s’endort. Quand il se réveille, il est déjà arrivé en Espagne.
C’est tout nouveau pour lui. Cette nuit il la passera dans un hôtel. Mais, maintenant, il n’a pas sommeil. Il a dormi pendant le voyage. Ainsi donc il pense attendre l’arrivée du Père Noël. Il est très curieux et il veut voir par où les cadeaux arrivent. Par la fenêtre ? Par la cheminée ? Robert est absorbé dans ses pensés et finalement  il s’endort.
Le lendemain, quand il se lève, il voit un grand cadeau à côté de son lit. Robert est en train d’ouvrir son cadeau quand ses parents viennent lui souhaiter un joyeux Noël. Et voilà ! Des patins à roulettes ! Quelle surprise ! Robert avait des patins à glace et il avait des skis mais il n’avait jamais vu des patins à roulettes. Peu après ses parents lui expliquent qu’il n’y avait pas autant de neige en Espagne comme en Suède. Alors s’il veut patiner, il devra patiner avec les nouveaux patins.
Pendant la journée il a connu la famille de sa mère. Elle avait beaucoup d’enfants. Robert a joué avec eux. Il a patiné. Il s’est bien amusé. Et aussi, ils lui ont raconté l’histoire des Rois Mages. Robert reste impressionné.
Pendant les vacances Robert pense beaucoup à eux. Il croit qu’il doit être très bon pour recevoir plus de cadeaux. Mais comment les Rois Mages vont savoir qu’il habite maintenant en Espagne ? Robert n’a pas écrit des lettes. Il ne les a jamais vu. Alors il leur écrit une grosse lettre et le lendemain il la met à la poste.
C’est le 5 janvier et la nuit approche. Robert est très nerveux. Les Rois Mages voudraient le connaître ? La nuit passe et le nouveau jour arrive. Robert se lève tout de suite. Bien !! Les Rois Mages l’aiment !  Il y avait beaucoup de cadeaux.
Robert n’oubliera jamais ces premières vacances en Espagne. Il reviendra l’année prochaine parce qu’il aime les Rois Mages.

Maite Álvarez Tuñon         2ºNB

LA MEILLEURE NUIT DE NOËL

Elle ne voulait pas que ce jour arrive. Elle avait perdu toute illusion. Ses grands frères lui avaient dit que tout était un mensonge et que ceux qui apportaient les cadeaux étaient ses propres parents.
Elle est partie tôt se coucher comme chaque 24 décembre. Elle a laissé les rideaux ouverts de sa fenêtre et s’était endormie tandis qu'elle regardait par la fenêtre. C'était une belle nuit et le ciel était illuminé par de nombreuses étoiles.
Peu de temps après minuit un bruit l´a réveillé. Elle a ouvert un peu les yeux et a vu qu'il y avait une lumière dans le salon. Elle s'est levée, a ouvert la porte sans faire de bruit et a vu ses parents qui étaient entrain de mettre des cadeaux sous l'arbre. C'était aussi eux qui mangeaient les gâteaux et qui buvaient le lait.
En attendant, ses yeux se remplissaient de larmes, elle a fermé la porte et s'est mise de nouveau au lit. Ses frères avaient raison. La Nuit de Noël ne serait jamais la même pour elle.
Une demi-heure n'était pas passée que la petite fille s´était rendormie à nouveau, soudain quelques clochettes l'ont  réveillée. De nouveau il y avait une lumière dans le salon. Serait-ce ses frères entrain d´ouvrir les cadeaux? Quand elle a regardé elle ne pouvait pas croire ce qu'elle voyait. Un gros homme  habillé de rouge qui n'arrêtait pas de dire « jojo » mettait encore plus de cadeaux sous l'arbre. C'était  le Père Noël. Avant qu'il ne soit parti par la cheminée il l'a regardée et lui a cligné l´œil. Elle a de nouveau écouté les clochettes que les Rennes portaient sur leurs colliers. Elle a couru vers la fenêtre mais n´a pu voir qu´une trace de lumière brillante. Le lendemain quand tous s´étaient levés et étaient allés ouvrir
leurs cadeaux, elle a trouvé une note qu'elle disait : « Merci pour les gâteaux et le lait!! ».
Ses parents étaient surpris parce qu'il y avait plus de cadeaux qu´ils  avaient eux-mêmes laissé. Ils ne comprenaient pas d'où ils étaient sortis.
Elle les a regardés et a vu leurs visages mais elle ne leur a pas raconter ce qui s´était passé. Elle préférait garder le secret parce qu'elle savait qu'ils ne la croiraient pas


María del Mar Mozo Valbuena          2ºNB

RODOLFO LE RENNE

Rodolfo le renne, était le plus jeune des rennes mais il se sentait triste parce que  le Père Noël préférait sortir pour donner les cadeaux avec ses autres compagnons.
Il avait le nez rouge, et on le sentait différent à ses compagnons. Il se sentait seul, quand les autres partaient …il croyait qu'il n'était pas un bon compagnon pour le Père Noël et qu´il ne pouvait pas l'aider à distribuer les cadeaux.
Le 23 décembre, un jour avant la Nuit de Noël, Rodolfo se trouvait dans l'étable très tranquille entrain de  dormir, quand tout à coup est entré l'un des assistants du Père Noël  le chercher pour l´emmener avec les autres rennes. Il lui a dit qu´il allait passer la nuit avec ses compagnons.
Le lendemain, ils l'ont emmené aussi auprès de ses compagnons dans garage où se trouvait le traîneau. Rodolfo était surpris, lorsqu´il s´est vu attacher rudement au traîneau en premier lieu avec les autres rennes derrière lui.
Plus tard au crépuscule, le Père Noël est apparu par la porte et s'est dirigé vers Rodolfo et lui a dit avec un sourire "Aujourd'hui c'est ton grand jour, Rodolfo, aujourd'hui tu  vas diriger la distribution du  bonheur à beaucoup d'enfants, parce que tu es très spécial."
Rodolfo très content a pris une grande vitesse pour décoller du Pôle Nord, il était si heureux !! Enfin il pouvait distribuer des cadeaux à tous les enfants de la terre et donner du bonheur aux enfants les plus nécessiteux.


Diana Vázquez López                2ºNB

Conte de Noël

C´est l´histoire d´une forêt…. Elle est verte avec beaucoup d´arbres et d´animaux. Elle est dans les montagnes Rocheuses  (c´est le meilleur lieu pour vivre, comme dit Monsieur Aigle)
Tous les ans, les animaux se réunissent autour du grand arbre pour préparer Noël. L´arbre est le plus grand et le plus vieux du lieu. Il est magique. Pendant Noël, s´organisent beaucoup d´activités : un théâtre, un concours de cuisine, des jeux pour les enfants, un concours de poésie et quelques choses d´autre. Monsieur Cerf fait le concours de cuisine de Noël.
Madame Laie crit toujours «  Ho la la !!! C´est mon chéri !!! » Elle est la plus gloutonne de la forêt.
Vous pouvez deviner quel animal tombera malade toujours après avoir manger tant de plats !!!
Les plus petits participent à la course sur la glace du lac…Pour cela ils vont tous les matins visiter Madame Papillon.
Madame Écureuil est une grande professeure. Elle est la directrice du chœur. Ses élèves sont très appliqués.
Madame Papillon est un grand écrivain. Tous les après-midi elle se réunit avec les garçons pour leur raconter un conte.
Les garçons s´amusent beaucoup !!!
C´est ainsi que les animaux de la forêt partagent Noël.
Les petits apprennent ce que c´est Noël : L´amitié
                                         Partager quelque chose avec quelqu´un
                                         Faire les choses avec LE COEUR



No hay comentarios:

Publicar un comentario