martes, 6 de diciembre de 2011

Dhuoda la Carolingienne

Dhuoda la Carolingienne,
ou le destin d'une femme écrivain en l'an 840
Dhuoda la Carolingienne est un roman écrit par Jocelyne Godard, qui écrit surtout des romans historiques.

Après la mort de Charlemagne, son fils Louis partage l'immense empire entre ses trois fils. Mais il se remarie avec Judith de Bavière et de cette union naît un quatrième garçon, Charles. Voulant sans cesse agrandir leur territoire, les petits-fils de Charlemagne entretiennent d'incessantes querelles durant plus de trente ans. Ces conflits vont affaiblir le colossal territoire qu'avait constitué l'empereur.

Dhuoda est l'héroïne de ce roman. C'est une femme aristocratique de haute culture qui va épouser le duc de Septimanie, contre sa volonté et forcée par le roi Louis le Pieux. Elle est partagée entre les attirances spirituelles et les événements quotidiens. Elle se nourrit de lectures et vit les grands émois de l'écriture et entretient sa passion pour les enluminures des parchemins.

Cette femme sensible et cultivée aura des enfants qu'elle ne pourra pas élever par décision de leur père, Bernard de Septimanie. Guillaume, son fils aîné, sera arraché à sa mère lorsqu'il est enfant pour être élevé auprès du futur roi Charles le Chauve. Son deuxième fils prénommé Bernard n'avait que quelques mois, quand il avait été enlevé par ordre de son père.

Dhuoda, qui a trouvé des compensations dans le bonheur d'écrire, nous a laissé un bel héritage littéraire: Manuel pour mon fils, qu'elle avait écrit pour Guillaume, où elle montre sa haute culture et un sens profond de l'éthique de son époque.

La ville de Nîmes a rendu hommage à cette femme, une rue et un lycée portent son nom.

No hay comentarios:

Publicar un comentario